LES MATINALES DU CLUB
Chine : vers un ralentissement durable ?
Jeudi 3 novembre 2022, 9:00 - 10:15

Séance présidée par Christophe Destais, Directeur Adjoint, CEPII

Intervenants

  • François Chimits, Economiste, CEPII ; analyste, Mercator Institute for China Studies (MERICS)

  • Camille Macaire, Représentant pour l'Asie-Pacifique, Banque de France ; chercheur associé, CEPII

S'inscrire

Téléchargez les présentations
(réservé aux membres du Club)

François Chimits

 

 

 

Camille Macaire

Contact

L’économie chinoise pourrait connaître en 2022 son plus faible taux de croissance en 40 ans (hors 2020). Elle conserve indéniablement nombre de ses atouts (taille du marché, dynamique de l’innovation…) et il est normal qu’après une très longue période de rattrapage, la croissance se ralentisse. Le « modèle » économique chinois suscite cependant de plus en plus d’interrogations, tandis que Pékin s'est donné pour objectif d'en construire un nouveau. Depuis une dizaine d’années, le niveau d’endettement des agents économiques, la faiblesse de la consommation ou les perspectives démographiques suscitent des inquiétudes. S’y ajoutent des questionnements plus récents sur la crise du financement du secteur immobilier et ses possibles conséquences systémiques, la rigueur de la politique « zéro-covid », la priorité donnée au secteur public, le renforcement du contrôle exercé par l’État et le parti sur l’économie, l’efficacité des politiques ambitieuses de modernisation technologique centrées sur l’autosuffisance et la sécurité nationale. Autant de défis auxquels les annonces de Xi Jinping au Congrès du Parti Communiste Chinois apportent un éclairage neuf qu'il convient de décrypter.